Secteur Pastoral Corbeil Saint Germain
Retour à l'accueil

L’onction des malades

Accueil > Se préparer aux sacrements > L’onction des malades

un chemin de Vie…

" Seigneur, celui que Tu aimes est malade." (Jean 11,3)

Un sacrement

-  Pour qui ?
Pour tous ceux que la maladie grave, la souffrance morale, les forces déclinantes, la vieillesse… viennent surprendre ou interroger.

" L’un de vous est-il malade ? Qu’il fasse appeler les anciens de l’Église et qu’ils prient après avoir fait sur lui une onction d’huile au nom du Seigneur… " (Jc 5,14)

Nous nous situons ainsi à la suite de Jésus "« médecin des âmes et des corps " », qui, tout au long de l’Évangile, unit Parole et geste pour relever les malades.

-  Pourquoi une onction d’huile ?
Les onguents huileux étaient le "médicament" au temps du Christ.
L’huile utilisée aujourd’hui est celle qui a été bénie par notre évêque en vue de ce sacrement, lors de la messe chrismale, la semaine avant Pâques.

- Un temps fort
Ce sacrement est proposé par l’Église pour aider les personnes malades à mieux vivre leur maladie et leur dépendance. Il suppose une démarche de foi au Christ ressuscité et nécessite une préparation. Il est donc fait pour les vivants. (Même si autrefois, il était surtout donné aux mourants et s’appelait Extrême Onction).
En effet, Dieu nous aime et nous donne par ce sacrement une grâce toute particulière de tendresse, de paix et de réconfort pour vaincre les difficultés propres à l’épreuve de la maladie.

- Où ? Avec qui ?
Ce sacrement est célébré par le prêtre dans une église, une chapelle (ou éventuellement dans la chambre du malade, au domicile ou dans l’établissement de santé), en présence si possible de proches et de membres de l’équipe qui accompagne.

- Comment ?
Après l’accueil, la prière et la proclamation de la Parole de Dieu, le célébrant impose les mains en silence. Les mains ouvertes dans un geste d’offrande confiante, le malade reçoit le réconfort de l’Esprit Saint.
Le célébrant marque ensuite d’une onction d’huile - signe de la douceur de Dieu qui nous aime - le front et les mains du malade en disant :
" Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Amen.
Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’Il vous sauve et vous relève. Amen. "

Après une prière pour le monde et pour le malade, la célébration se termine par une bénédiction et un envoi.

Onction sur le front... ... dans les mains

- Pour toute demande , vous pouvez vous adresser :
au prêtre de votre paroisse (cliquer sur l’une des images ci-dessous)
au service d’aumônerie des hôpitaux.

Prière

Seigneur
tu me sondes et me connais.
Tu sais ma douleur et mon angoisse.
Tu sais ma peur de gêner, d’être embarrassant.
Permets moi de penser à toi,
d’accueillir ton Esprit,
de trouver dans la confiance à ton Fils.
La certitude que j’ai du prix à tes yeux,
et que ma vie a un sens !
Seigneur, avec ton Fils, permets moi de te dire
tous les jours de ma vie :
"Entre tes mains, je remets mon esprit."

+ M. Dubost
Évêque d’Evry – Corbeil-Essonnes

Contacts utiles dans votre paroisse

JPEG - 2.7 ko
Corbeil
St Etienne
JPEG - 3.3 ko
Corbeil
St Paul
JPEG - 2.8 ko
Corbeil
St Spire
JPEG - 2.7 ko
Saintry
/Seine
JPEG - 2.5 ko
Villabé


JPEG - 3.1 ko
Corbeil
Tarterêts
JPEG - 2.5 ko
Corbeil
Montconseil
JPEG - 2.9 ko
Étiolles
JPEG - 3.3 ko
Morsang
/Seine
JPEG - 2.9 ko
St Germain
St Pierre
Tigery