Secteur Pastoral Corbeil Saint Germain
Retour à l'accueil

Découvrir l’église de Notre Dame de la Paix

Accueil > Vivre en secteur > Corbeil N D de la Paix > Découvrir l’église de Notre Dame de la Paix

Cette chapelle est dédiée à Notre-Dame de la Paix, paix dont notre monde a tant besoin.

Une structure tubulaire

Lorsqu’il conçut à la fin des années cinquante la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix pour le nouveau quartier d’habitat social de Montconseil à Corbeil-Essonnes, Edouard Albert, architecte (1959-1960), employa une structure tubulaire tridimensionnelle qui permettait de réaliser une économie maximum de matière, et donc de parvenir à un coût de construction extrêmement réduit.

Une photo, prise lors du montage, en montre l’aspect extraordinairement arachnéen. "Toute la structure a été effectuée en prenant possession de l’espace avec les éléments les plus légers possibles. Des tubes de très petits diamètres - 21/27 maximum – servirent à réaliser des éléments à trois dimensions assemblables par simple boulonnage", précisait E. Albert (1).

Les arrêtes de la couverture en forme de pyramide étaient constituées de bandes en polyester translucide renforçant le caractère aérien de la couverture (2).

En 1969, dans son Guide des églises nouvelles en France, le Père Capellades mentionnait cette "très intéressante construction économique" dont il déplorait que l’architecture avait été gâchée contre la volonté de l’architecte par "l’aménagement et la peinture" (3).

Malheureusement, cet état de fait a encore été aggravé par le remplacement, suite à un incendie, des bandes de polyester par une couverture entièrement opaque hormis la pointe sommitale de la couverture.

Un ensemble de symboles

- 3 côtés
Elle est triangulaire, et chaque face représente une des personnes de la Sainte Trinité, Dieu le Père, son Fils Jésus-Christ et l’Esprit d’Amour qui Les unit et nous unit à Eux.

- 12 piliers
Elle repose sur douze piliers qui évoquent les douze tribus d’lsraël.

- Charpente en labyrinthe
Pour soutenir le toit, l’ossature de la charpente est triangulaire, triangulée et pyramidale. Cette triangulation symbolise le labyrinthe. Des labyrinthes centrés sont également inscrits sur les pavages des cathédrales de Chartres, d’Amiens et d’Orléans, entre autres.
Ce labyrinthe, c’est celui de notre vie, où nous cherchons peu à peu notre chemin. Un labyrinthe avec de nombreux carrefours, qui sont autant de choix, faciles ou difficiles, vers des chemins d’avenir ou des impasses !
Jésus-Christ se propose à nous comme "le Chemin, la Vérité et la Vie". Par sa Parole, il veut nous guider, nous éclairer pour nous aider à choisir et à vivre le chemin de l’Amour de Dieu et des autres. La Foi est cette confiance en Lui, pour L’écouter et Le suivre.

-  Lustre en forme de cercle, éclairé de 12 lampes
Pour rompre la monotonie de cette géométrie, de cette vaste toile d’araignée, le grand lustre circulaire peut nous rappeler la couronne du Christ-Roi, mais aussi sa couronne d’épines, au soir de son exécution : le Royaume et la puissance de Dieu, nous les découvrons dans l’apparente faiblesse de l’Amour et du don de soi.
Ce lustre porte douze lampes la lumière reçue par les douze Apôtres et que l’Église a pour mission de transmettre.

- Une porte...
La Porte, qui symbolise le lieu de franchissement, de la décision, de l’accueil aussi. Elle invite au passage vers la lumière du Christ, Lui qui nous dit : "Je suis la Porte, celui qui entre par Moi sera sauvé et aura la vie éternelle" (Jean 10,9). Par cette porte, la chapelle s’ouvre sur la cité : Jésus-Christ nous y envoie pour vivre chaque jour sa Bonne Nouvelle et la partager, pour Le rencontrer en chacun de nos frères.

D’après Pierre Lebrun et Gérard Lessault

Notes :
1) Edouard Albert, « Chapelle à Montconseil France », L’Architecture d’Aujourd’hui, n°99, 1961-1962, p. 47.
2) Cf. Bernard Marrey, Edouard Albert, 1998, p. 38.
3) J. Capellades, Guide des églises nouvelles en France, 1969, p. 217.